Company Logo

Registre commémoratif

Le Centre national pour la vérité et la réconciliation (CNVR) fait le premier pas pour rendre hommage aux enfants des pensionnats autochtones qui ne sont jamais rentrés chez eux. Nous commençons à travailler sur le Registre national de décès des élèves de pensionnats (appel à l’action no 72), qui rassemblera des renseignements sur les enfants autochtones décédés pendant qu’ils étaient sous la garde des autorités des pensionnats autochtones. Le CNVR effectuera des recherches dans plus de cinq millions de documents archivés pour identifier tous les enfants dans le Registre.

Le CNVR mène des consultations auprès des survivantes et survivants des pensionnats autochtones, des survivants intergénérationnels, des familles et des communautés autochtones afin de contribuer à l’élaboration et à la conception du Registre et de la base de données. Pour ce faire, nous nous rendrons dans les communautés afin de recueillir les avis et suggestions au sujet du projet.

Au CNVR, nous sommes conscients du fait qu’il s’agit d’un sujet qui touche les Autochtones au plus profond d’eux-mêmes. Il est important que l’initiative soit menée par les communautés autochtones. Le CNVR vous serait très reconnaissant de lui faire part de toute remarque sur la création et l’utilisation du Registre. La participation est entièrement volontaire, et les participants sont libres d’en dire autant ou aussi peu qu’ils le souhaitent sur ce qu’ils pensent aux animateurs.

Un dîner et des collations seront servis au cours de la rencontre, et des subventions de déplacement seront offertes par l’entremise de la communauté d’accueil. Des services de soutien culturel et en matière de santé seront accessibles durant la rencontre.

Si vous souhaitez assister à une activité, veuillez transmettre les renseignements suivants à Kelly Forgala, à l’adresse kelly@plannersplus.ca :

  • Nom
  • Rassemblement communautaire auquel vous souhaitez assister

Cela nous aidera à estimer le nombre de participants pour chaque activité, le nombre de places étant limité pour chacune d’elles.

Selon les fonds disponibles, le CNVR peut offrir un nombre limité de subventions de déplacement à ceux qui souhaitent participer à une activité de mobilisation. Pour soumettre une demande de subvention, veuillez remplir le formulaire de demande de subvention de déplacement (PDF) et le faire parvenir à l’adresse kelly@plannersplus.ca.

Des subventions de déplacement sont offertes aux survivantes et survivants qui doivent parcourir plus de 25 km pour se rendre à l’endroit où a lieu l’activité, jusqu’à concurrence de 150 $ par personne. La préférence ira à ceux et celles qui vivent en dehors de la ville. Sachez que le nombre de subventions disponibles est limité, et que les montants sont octroyés selon le principe du premier arrivé, premier servi. On ne peut garantir qu’une subvention sera accordée.

Pour être admissible à la subvention, vous devez vous inscrire entre 9 h et 13 h.

Si vous avez des préoccupations au sujet de cette initiative ou que vous souhaitez parler de sujets connexes, veuillez écrire à Kelly Forgala à kelly@plannersplus.ca.

Nous vous invitons à nous faire part de vos souhaits et de vos préoccupations pour que nous puissions rendre hommage ensemble aux enfants qui ne sont jamais rentrés chez eux.

Téléchargez le matériel promotionnel – affiche et image pour médias sociaux à l’intention des communautés, ci-dessous :

#RemembertheChildren Facebook : @nctr.ca Twitter: @NCTR_UM Instagram: @NCTR_UM

Les médias doivent adresser leurs questions à Lee-Anne Van Buekenhout, à l’adresse lee-anne.vanbuekenhout@umanitoba.ca ou au 204 230-1761.

S’abonner à l’infolettre

Abonnez-vous dès aujourd’hui pour recevoir de l’information et des nouvelles du CNVR.

Le nom spirituel du CNVR, Bezhig miigwan, signifie « une plume ».

Bezhig miigwan nous invite à considérer chaque survivant qui se présente au CNVR comme une plume d’aigle, et à lui montrer le même respect et la même attention que s’il était une plume d’aigle. Ce nom signifie également que nous sommes tous ensemble – nous sommes unis et connectés, et il est vital de travailler ensemble pour parvenir à la réconciliation.