Company Logo

Commissaires de la CVR

L’honorable Murray Sinclair, le chef Wilton Littlechild et Mme Marie Wilson, commissaires de la CVR, sont les présidents honoraires du CNVR. Lorsqu’ils seront invités, ils donneront des conseils, feront de la sensibilisation auprès du public, parleront avec des bailleurs de fonds potentiels et rempliront des fonctions cérémoniales pour le Centre. 

L’honorable Murray Sinclair

L’honorable Murray Sinclair a servi le système juridique au Manitoba pendant plus de 25 ans. Il a été le premier juge…

L’honorable Murray Sinclair a servi le système juridique au Manitoba pendant plus de 25 ans. Il a été le premier juge autochtone de l’histoire du Manitoba et le deuxième du Canada.

Il a œuvré comme co-commissaire de la commission d’Enquête publique sur l’administration de la justice et les peuples autochtones au Manitoba, et président de la Commission de vérité et de réconciliation (CVR). Alors qu’il présidait la CVR, il a pris part à des centaines d’audiences à travers le Canada, qui se sont conclues par la publication du rapport de la Commission en 2015. Il a aussi supervisé une campagne de financement de plusieurs millions de dollars en appui aux différents événements et activités de la Commission de vérité et de réconciliation, notamment pour permettre aux survivants de se déplacer pour assister aux événements de la CVR.

L’honorable Murray Sinclair a été invité à s’exprimer partout au Canada, aux États-Unis et sur la scène internationale, notamment dans le cadre des conférences de l’Université de Cambridge pour les membres de la magistrature des tribunaux du Commonwealth en Angleterre.

Il a enseigné le droit comme professeur associé à l’Université du Manitoba. Très actif au sein de sa profession et de sa communauté, il a reçu de nombreux prix et récompenses, dont un Prix national d’excellence décerné aux Autochtones (1994), le prix « Accomplissement d’une vie » attribué par Indspire (2017), le prix Égalité (2001) et le Prix de reconnaissance pour services exceptionnels (2016) de l’Association du Barreau du Manitoba, et, tout récemment, le Prix de la présidente/du président de l’Association du Barreau canadien (2018), le prix Impact du Conseil de recherches en sciences humaines (2019), la médaille Symons (2019), le prix du leadership et de l’innovation d’Animaux Canada (2020) et le prix Adrienne Clarkson pour une citoyenneté globale (2020).

L’honorable Murray Sinclair a reçu des doctorats honorifiques de dix-sept universités canadiennes. Il a été nommé sénateur le 2 avril 2016. Au Sénat, il a participé aux travaux du Comité permanent sur les peuples autochtones, du Comité permanent des affaires juridiques et constitutionnelles, du Comité permanent du règlement, de la procédure et des droits du Parlement comme vice-président, et du Comité permanent sur l’éthique et les conflits d’intérêts des sénateurs à titre de président.

 

Read More… Read Less…

Wilton Littlechild

Chef international, Confédération du Traité no 6

Wilton Littlechild est un avocat respecté, qui défend les droits des Autochtones et soutien avec ardeur l’autodétermination et la mise en…

Wilton Littlechild est un avocat respecté, qui défend les droits des Autochtones et soutien avec ardeur l’autodétermination et la mise en œuvre des traités. Il a remporté plus de 70 championnats provinciaux, régionaux, nationaux et internationaux et a été intronisé à huit temples de la renommée des sports, dont le Panthéon des sports canadiens. Membre de l’Ordre du Canada et de l’ordre du sport, récipiendaire de la Médaille du service méritoire, il a récemment reçu la Médaille Pearson pour la paix de l’Association canadienne pour les Nations Unies. Membre de l’Ordre d’excellence de l’Alberta, il a aussi reçu le prix Indspire pour le droit et la justice. M. Littlechild est un ancien commissaire de la Commission de vérité et réconciliation du Canada. Il a représenté l’Amérique du Nord pendant deux mandats de trois ans au sein de l’Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies. De 2011 à 2017, il a également été membre expert du Mécanisme d’experts des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, qui fournit des avis au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Read More… Read Less…

Mme Marie Wilson, C.M., O.NWT., C.S.M.

Commissaire, Commission de vérité et réconciliation du Canada, 2009-2015 Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest

Marie Wilson a servi pendant six ans et demi à titre de commissaire de l’historique Commission de vérité et réconciliation…

Marie Wilson a servi pendant six ans et demi à titre de commissaire de l’historique Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR), après une carrière de 30 ans comme journaliste primée, formatrice, cadre supérieure, entrepreneure indépendante, consultante en journalisme, évaluatrice de programme et gestionnaire de projet. Elle a aussi enseigné dans deux universités canadiennes et une école secondaire en Afrique. Forte d’une vaste expérience interculturelle, elle a vécu, étudié ou travaillé dans plusieurs pays d’Europe, d’Amérique du Sud et d’Afrique, de même qu’aux États-Unis et un peu partout au Canada.

À la CVR, elle a œuvré à mettre en lumière l’histoire de plus d’un siècle d’éducation forcée des jeunes Autochtones dans des pensionnats, arrivant à la conclusion qu’il était urgent que la société canadienne et les pouvoirs publics du pays prennent des mesures pour atténuer les contrecoups de ces pensionnats, qui perdurent toujours. Depuis la Commission, tout en continuant à s’exprimer abondamment sur la CVR tant au Canada que sur la scène internationale, elle a aussi œuvré comme professeure de pratiques de gouvernance mondiales à l’Institute for the Study of International Development de l’Université McGill en 2015-2016, à titre de mentore à la Fondation Pierre Elliott Trudeau, en tant que membre du conseil d’administration de la Fondation Rideau Hall présidée par un ancien Gouverneur général du Canada, et, présentement, comme membre du conseil d’administration du diffuseur public du Canada, Radio-Canada/CBC.

Au cours de sa carrière en journalisme, elle a travaillé comme journaliste régionale et nationale pour la presse écrite, la radio et la télévision, notamment comme reportrice à la CBC. Elle a été la toute première animatrice de Focus North, la première émission hebdomadaire d’actualités du Nord canadien. À titre de directrice régionale de CBC North (Société Radio-Canada), elle a lancé le premier service quotidien de nouvelles télévisées du Nord canadien, lequel était diffusé sur quatre fuseaux horaires en dix langues (anglais, français et huit langues autochtones). Pour faire connaître les remarquables musiques du Nord et les sports autochtones au reste du pays, elle a conçu la couverture des Jeux d’hiver de l’Arctique et la série True North Concert pour un auditoire national. Elle a aussi recruté et formé des reporteurs et animateurs autochtones, créé les prix CBC North en reconnaissance de l’excellence des employés, et consacré des programmes au soutien et à la promotion de l’alphabétisme, y compris dans des langues autochtones. En dehors de Radio-Canada/CBC, elle a été membre associée du conseil d’administration du réseau qui allait devenir plus tard le Réseau de télévision des peuples autochtones (APTN).

Mme Wilson a été membre et présidente du comité consultatif en matière de formation à la SRC, lequel offrait de la formation à l’interne comme à l’étranger. Un des jalons de sa carrière a été son travail auprès de la South African Broadcasting Corporation pour préparer les journalistes de la télévision à couvrir la première élection démocratique, suivie par la commission de vérité et réconciliation sud-africaine, alors que le pays effectuait une transition de l’apartheid vers la démocratie.

Mme Wilson possède des diplômes en études françaises et en journalisme ainsi que des certificats en gestion de projet et en évaluation de programme. Elle a reçu de nombreuses distinctions pour son travail de commissaire à la Commission de vérité et réconciliation, pour son parcours en journalisme, pour ses écrits, et pour des projets sur la sécurité au travail. Elle a reçu le prix de CBC North pour l’ensemble de sa carrière, le prix « Northerner of the Year », la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, le Calgary Peace Prize, le Toronto Heart and Vision Award, le prix Grace-Pépin de l’accès à l’information, et de multiples postes honoraires de maîtresse de conférences attribués par des établissements universitaires, la société civile et des groupes confessionnels.

Mme Wilson détient des doctorats honoraires de six universités canadiennes, dont des doctorats en droit et en théologie. Ses réalisations ont été récompensées par l’Ordre des Territoires du Nord-Ouest (O.NWT), la Croix du service méritoire (division civile) et l’Ordre du Canada. Mais aucune récompense n’égale à ses yeux sa famille : son époux, Stephen Kakfwi, de la Nation dénée, leurs trois enfants et leurs quatre petits-enfants, et leurs grandes familles élargies dans le nord et le sud du Canada.

 

Read More… Read Less…

Sign Up for Our Newsletter

Sign up today to stay informed and get regular updates about NCTR.

NCTR’s spirit name – bezhig miigwan, meaning “one feather”.

Bezhig miigwan calls upon us to see each Survivor coming to the NCTR as a single eagle feather and to show those Survivors the same respect and attention an eagle feather deserves. It also teaches we are all in this together — we are all one, connected, and it is vital to work together to achieve reconciliation.