Company Logo

Fonds de soutien communautaire Na-mi-quai-ni-mak (je me souviens d’eux) FAQ

Le Fonds de soutien communautaire Na-mi-quai-ni-mak (je me souviens d’eux) octroie de petites subventions afin de favoriser la guérison communautaire et de promouvoir le devoir de mémoire.

Les communautés autochtones, les organisations de survivants et les organismes sans but lucratif enregistrés peuvent présenter une demande au Fonds de soutien communautaire Na-mi-quai-ni-mak (je me souviens d’eux) afin d’organiser de petits rassemblements ou d’installer des œuvres commémoratives à la mémoire des survivantes et des survivants des pensionnats indiens. Veuillez prendre note que les subventions de ce Fonds ne peuvent pas être versées à des particuliers. Les demandes doivent être appuyées par un organisme communautaire. Le formulaire de demande est disponible ici (DOCX).

Les demandes doivent être présentées par écrit, en français, en anglais ou dans la langue autochtone de votre choix. Compte tenu du fait qu’il peut être difficile pour certaines communautés de présenter une demande, le CNVR acceptera les demandes orales présentées sous forme d’entretiens enregistrés à l’aide des plateformes de communication Zoom, Skype, etc.

Veuillez prévoir au moins trois mois entre la présentation de votre demande et le début du projet afin de nous accorder suffisamment de temps pour traiter votre demande de subvention.

CNVR créer un programme (Na-mi-quai-ni-mak) pour aider les groupes ou les organismes communautaires à réaliser des projets commémoratifs. Ainsi, un programme de subvention modeste a pu être créé pour soutenir des activités communautaires qui entament le travail de guérison jugé nécessaire par les communautés. Il est précisément question de commémorations dans le 79e appel à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada qui souligne l’importance d’intégrer l’histoire, les valeurs patrimoniales et les efforts de mémoire autochtones à la mémoire collective du Canada.

Voici certaines activités possibles :

  • Rassemblements communautaires pour la guérison.
  • Cérémonies (banquets commémoratifs, cadeaux, etc.).
  • Lieux de mémoire ou commémoratifs (jardins de la guérison, œuvres murales, sculptures, plaques, etc.).
  • Entretien de cimetières (clôtures, entretien de la végétation, etc.).

Les demandes sont examinées par un comité de subventions composé d’aînés et de survivants des pensionnats indiens provenant de tout le Canada. 

Vous pouvez présenter une demande en tout temps. Les demandes sont reçues de façon continue jusqu’à ce que le plafond annuel de financement soit atteint.

Les fonds sont soit versés sous forme de paiement unique ou des reçus peuvent être présentés aux fins de remboursement.

De plus, le CNVR est à la recherche de survivantes et de survivants pour faire partie de comités consultatifs régionaux. Les survivantes et survivants membres des comités consultatifs régionaux évalueront les demandes pour le Fonds de soutien communautaire Na-mi-quai-mi-mak et feront des recommandations pour la distribution des fonds. Les survivantes et les survivants membres des comités consultatifs régionaux recevront une rétribution.  

Si vous souhaitez participer à un comité consultatif régional ou si vous avez des questions concernant le programme ou le processus de demande, veuillez communiquer avec Brooke Bunn, agente de liaison pour la commémoration et l’engagement communautaire au CNVR, au numéro sans frais 1-855-415-4534 ou par courriel brooke.bunn@umanitoba.ca.

S’abonner à l’infolettre

Abonnez-vous dès aujourd’hui pour recevoir de l’information et des nouvelles du CNVR.

Le nom spirituel du CNVR, Bezhig miigwan, signifie « une plume ».

Bezhig miigwan nous invite à considérer chaque survivant qui se présente au CNVR comme une plume d’aigle, et à lui montrer le même respect et la même attention que s’il était une plume d’aigle. Ce nom signifie également que nous sommes tous ensemble – nous sommes unis et connectés, et il est vital de travailler ensemble pour parvenir à la réconciliation.