Company Logo

La reconnaissance de l’importance historique du système des pensionnats et des anciens pensionnats indiens est une étape cruciale dans le cheminement vers la réconciliation

 

Le Centre national pour la vérité et la réconciliation (CNVR) se réjouit que le gouvernement fédéral reconnaisse officiellement que les préjudices tragiques infligés par l’entremise du système des pensionnats sont un élément déterminant de l’histoire canadienne qu’il faut comprendre et corriger dans le présent.

Dans une cérémonie diffusée en ligne le 2 septembre 2020, le CNVR, Parcs Canada et le ministre fédéral de l’Environnement et du Changement climatique ont annoncé que le système des pensionnats est maintenant officiellement désigné « événement d’importance historique nationale ».

Dans le cadre de cette annonce, deux anciens sites de pensionnats, l’ancien pensionnat indien de Portage La Prairie au Manitoba et l’ancien pensionnat indien de Shubenacadie en Nouvelle-Écosse ont été désignés lieux historiques nationaux.

Ces désignations constituent une étape importante de la préservation de la mémoire collective de l’histoire du Canada. Elles donnent également aux survivantes et survivants et aux communautés la possibilité de recevoir du soutien et le financement dont ils ont besoin pour se remémorer et honorer les survivants et les enfants qui ne sont jamais rentrés chez eux.

De bénéficier d’endroits où les survivants peuvent être honorés, où l’on peut se remémorer les enfants et reconnaître le passé peut mener aux changements et à la guérison pour notre avenir. Le Canada a l’obligation de créer ces espaces et ces possibilités pour les survivantes et survivants des pensionnats, leurs descendants et leurs communautés pour qu’ils continuent de raconter leur vérité.

Comment pose-t-on la candidature d’un pensionnat ou d’un site?

Quiconque souhaite éventuellement proposer la candidature d’un ancien pensionnat indien ou d’un aspect de l’histoire des pensionnats pour en faire un événement, un lieu ou une personne d’importance historique nationale peut communiquer avec le secrétariat de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada à pc.clmhc-hsmbc.pc@canada.ca.

Tout comme pour les lieux de sépulture des pensionnats, leur candidature ne peut être proposée que s’ils s’inscrivent dans l’histoire élargie d’un ancien site de pensionnat. Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada (RCAANC) dirige toutefois les travaux concernant les appels à l’action nos 72 à 76 – Enfants disparus et lieux de sépulture non marqués. Vous trouverez plus de renseignements à ce sujet à l’adresse suivante : Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada.

À quoi s’attendre dans le processus de demande?

Les communautés ainsi que les survivantes et survivants peuvent présenter une demande de désignation d’un lieu ou d’un pensionnat. Pour demander une désignation, les communautés doivent s’adresser à Parcs Canada (pc.clmhc-hsmbc.pc@canada.ca) et déposer la candidature. Le processus de demande commence lorsque Parcs Canada affecte un historien qui aidera la communauté à préparer un rapport sur le lieu et à le soumettre à la Commission des lieux et monuments historiques du Canada aux fins d’examen (la Commission examine les demandes deux fois par année).

Il n’y a pas de date limite à la présentation des demandes des communautés et il n’y a pas qu’une seule méthode pour commémorer un pensionnat ou un site. Les communautés et les survivants décident de la façon dont ils veulent qu’on se souvienne du pensionnat ou du lieu. 

En ce qui concerne les candidatures admissibles liées à l’histoire des pensionnats indiens, Parcs Canada collaborera avec la communauté qui soumet la candidature pour déterminer dans quelle mesure elle souhaite s’impliquer dans le projet.

Comment le CNVR peut-il aider?

L’annonce précitée entame la phase suivante du travail du CNVR avec les communautés. Le CNVR adoptera bientôt un programme de subventions et un programme pour s’y retrouver dans le Programme national de commémoration historique de Parcs Canada pour commémorer le pensionnat ou le site d’un pensionnat. Le programme comprendra un poste d’agent ou d’agente de liaison d’une durée déterminée qui aidera les communautés à travailler avec le gouvernement et à prévoir des événements et des activités qui faciliteront le processus de commémoration. Le CNVR travaille actuellement à l’élaboration de ce programme.

Pour en savoir plus, écrire à NCTR@umanitoba.ca ou téléphoner au 204 474-6069 ou sans au 1 855 415-4534 (Amérique du Nord).

Pourquoi travailler avec le CNVR?

Le CNVR peut faire beaucoup plus pour soutenir les communautés. Il collabore actuellement avec les communautés pour les aider à sauvegarder et à préserver leurs expériences des pensionnats sous forme de déclarations et autre forme de souvenir ou acte de guérison.

Le CNVR a travaillé à l’élaboration d’une relation de gérance et de collaboration avec les communautés pour conserver et sauvegarder leurs documents. Même si la propriété, le contrôle et l’accès demeurent sous la direction des communautés, le CNVR ne fait que les sauvegarder et les garder en lieu sûr. L’identité de la communauté autochtone est inscrite dans les documents du CNVR. 

Les Archives du CNVR se distinguent des pratiques européennes traditionnelles des bibliothèques et des archives publiques parce qu’elles sont guidées par les visions du monde et les méthodes autochtones de création, de conservation et de partage de la mémoire sociale importante. 

S’abonner à l’infolettre

Abonnez-vous dès aujourd’hui pour recevoir de l’information et des nouvelles du CNVR.

“Ka-kí-kiskéyihtétan óma, namoya kinwés maka aciyowés pohko óma óta ka-hayayak wasétam askihk, ékwa ka-kakwéy miskétan kiskéyihtamowin, iyinísiwin, kistéyitowin, mina nánisitotatowin kakiya ayisiniwak, ékosi óma kakiya ka-wahkotowak.”

Cree Proverb