Company Logo

Séance de questions en direct

La séance de questions en direct sera diffusée sur la page Facebook du CNVR : @nctr.ca

Rediffusion de l’événement virtuel de la Journée du chandail orange : 17 h 30 (HNC), 18 h 30 (HNE), 15 h 30 (HNP)

Séance de questions en direct : 19 h (HNC), 20 h (HNE), 17 h (HNP)

Plus de 500 000 jeunes Canadiens de toutes les régions du pays ont participé à l’événement virtuel de la Journée du chandail orange le 30 septembre 2020. Ce fut l’occasion d’entendre de vive voix des témoignages de survivantes et survivants des pensionnats indiens, d’aînés, de gardiens du savoir, d’artistes et de dirigeants provenant de nations et de cultures d’un océan à l’autre du pays. Un programme diversifié et stimulant a été mis en œuvre comportant des activités de témoignage et de réconciliation et des ressources pédagogiques gratuites pour la classe.

Une séance de questions en direct suivra la rediffusion de l’événement virtuel de la Journée du chandail orange. Cette séance comportera une discussion sur l’élaboration de programmes et de ressources éducatives axées sur la vérité et la réconciliation et sur la façon d’aborder ce sujet sensible en classe tout au long de l’année scolaire. La séance durera environ 90 minutes, y compris une période pour les questions de l’auditoire à l’intention des membres du panel d’experts.

Les panélistes comprendront la directrice par intérim du Centre national pour la vérité et la réconciliation (CNVR), madame Stephanie Scott, qui a été l’une des principales organisatrices de l’événement virtuel, madame Phyllis Webstad, survivante de pensionnat et fondatrice de Chaque enfant compte, madame Monique Gray Smith, l’autrice de Chaque enfant compte : la réconciliation passe par l’éducation, madame Linda Connors, consultante en sciences sociales pour le ministère de l’Éducation du Manitoba, et monsieur Harry Bone, un aîné qui a agi à titre de conseiller pour l’élaboration du programme.

Le CNVR n’exigera pas de renseignements personnels ni de paiement par carte de crédit pour visionner cet événement. L’accès est gratuit pour tous.

Panélistes

Stephanie Scott

Madame Stephanie Scott est directrice par intérim du CNVR. Elle occupait auparavant le poste de directrice des opérations du CNVR dans le cadre duquel elle assurait la surveillance de l’ensemble des engagements budgétaires et financiers de l’organisme ainsi que celle des activités de ressources humaines. Stephanie est également la productrice de la série à succès d’APTN First Contact. Avant de se joindre à l’équipe du CNVR, elle a travaillé au sein de la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR). À titre de gestionnaire de la collecte des déclarations, elle était responsable de recueillir et de consigner les enregistrements audio et vidéo des déclarations de survivantes et survivants des pensionnats indiens. Outre ces responsabilités au sein de la CVR, elle a également occupé le poste d’adjointe de direction auprès du président de la Commission où elle a acquis des compétences inestimables en leadership. Avant de travailler au sein de la Commission, Stephanie a mené une longue et fructueuse carrière à la direction de sa propre entreprise de production qu’elle exploite encore à temps partiel. Dans le cadre de son travail antérieur et actuel auprès des survivantes et survivants des pensionnats indiens, Stephanie a été sensibilisée à la force, au courage et à la résilience dont ils ont fait preuve pour surmonter de nombreuses difficultés et elle passe le flambeau à la prochaine génération.

Phyllis Webstad

Madame Phyllis Webstad est Secwpemc (Shuswap) de la Première Nation Stswecem’c Xgat’tem (bande indienne de Canoe Creek). Née à Dog Creek en Colombie-Britannique, elle est d’origine mixte Secwpemc et irlandaise-française. Elle habite aujourd’hui à Williams Lake. Elle est mariée et elle a un fils et un beau-fils, ainsi que cinq petits-enfants. En tant que directrice générale de l’Orange Shirt Society, elle sillonne le pays pour raconter son vécu et faire connaître les répercussions du système des pensionnats indiens. Elle a publié deux ouvrages intitulés Orange Shirt Story et Phyllis’s Orange Shirt à l’intention des jeunes enfants.

Phyllis est diplômée en administration des affaires du Nicola Valley Institute of Technology et en comptabilité de l’Université Thompson-Rivers, qui lui a décerné le prix de la diplômée émérite de 2017 pour l’influence sans précédent qu’elle exerce à tous les échelons, local, provincial, national et international, en racontant l’histoire de son chandail orange.

Monique Gray Smith

Madame Monique Gray Smith est l’heureuse mère d’adolescents jumeaux, auteure à succès primée et consultante très recherchée. Elle a remporté le Burt Award for First Nations, Métis and Inuit Literature de 2014 pour son premier roman intitulé Tilly: A Story of Hope and Resilience.

Monique a publié six autres ouvrages depuis, soit Speaking our Truth: A Journey of Reconciliation, My Heart Fills with Happiness, You Hold Me Up, Lucy and Lola et Tilly and the Crazy Eights, ainsi que When We Are Kind qui paraîtra bientôt.

Les livres de Monique servent au partage de la sagesse, du savoir, de l’espoir et de l’enseignement précieux voulant que l’amour guérisse.

Monique est d’origine crie, lakota et écossaise. Cela fait plus de 29 ans qu’elle ne boit plus et qu’elle suit le chemin de la guérison. Elle est connue comme autrice de contes et pour sa générosité et sa capacité de résilience.

Linda Connors

Après plus de trois décennies à enseigner dans une classe, madame Linda Connor continue à apprendre et à travailler comme consultante en sciences sociales pour le ministère de l’Éducation du Manitoba. Elle est coautrice du nouveau manuel d’histoire canadienne destiné à la 11e année intitulé Shaping Canada, et elle a contribué à l’élaboration du manuel de sciences sociales destiné à la 7e année intitulé The World Today et du manuel d’éducation civique destiné à la 9e année intitulé Canada in the Contemporary World. Linda a aussi été membre du comité directeur des sciences sociales du Manitoba et fait partie des équipes d’élaboration de programmes de sciences sociales destinés aux 7e, 9e et 11e années. Elle agit aussi comme coordonnatrice provinciale des écoles associées de l’UNESCO, conférencière pour la Commission des relations découlant des traités du Manitoba et rédactrice en chef d’une publication de la Manitoba Social Science Teachers’ Association (MSSTA) intitulée The Journal. En tant que membre du comité directeur, madame Connor est heureuse de l’occasion de relayer les appels à la mobilisation du CNVR auprès d’enseignants partout au pays.

Harry Bone

L’aîné Harry Bone est membre de la Première Nation Ojibwé Keeseedoowewin où il a occupé le rôle de chef et de directeur de l’éducation. Il a également œuvré comme directeur général du Conseil tribal de la région de l’Ouest et comme directeur de la Manitoba Indian Education Authority. De nombreuses personnes et communautés ayant profité de son travail reconnaissent ses réalisations exemplaires comme chef de file et dans les domaines de l’éducation et du service public. L’Université du Manitoba lui a décerné un doctorat honorifique en droit pour signaler ses efforts à faire progresser l’éducation autochtone au Canada. En décembre 2017, l’aîné Harry Bone a été investi de l’Ordre du Canada « [p]our sa contribution à l’avancement de l’éducation chez les Autochtones et à la préservation des lois traditionnelles, et pour avoir établi des ponts entre Autochtones et non-Autochtones et entre leurs communautés respectives ».

S’abonner à l’infolettre

Abonnez-vous dès aujourd’hui pour recevoir de l’information et des nouvelles du CNVR.

Le nom spirituel du CNVR, Bezhig miigwan, signifie « une plume ».

Bezhig miigwan nous invite à considérer chaque survivant qui se présente au CNVR comme une plume d’aigle, et à lui montrer le même respect et la même attention que s’il était une plume d’aigle. Ce nom signifie également que nous sommes tous ensemble – nous sommes unis et connectés, et il est vital de travailler ensemble pour parvenir à la réconciliation.